Les belles
rencontres

Une belle rencontre entre Tahiru, cultivant l’art du tressage traditionnel de la paille, et Audrey, consultante mode sur le marché japonais, est à l’origine de la naissance de Muuñ. C’était en 2004 à Nyariga, dans le Nord du Ghana, en Afrique de l’Ouest.

Les années ont passé, les belles rencontres se sont multipliées et la famille s’est agrandie. Maroquinier, fileuses, tresseuses, assembleuses, couturières… issus du monde entier ont rejoint l’aventure Muuñ et partagent les mêmes valeurs : le respect des autres et l’amour de la matière.

Inspirée par le design scandinave et la recherche de l’épure japonaise, nourrie de ces influences cosmopolites et de ces belles rencontres, Muuñ réinterprète le traditionnel sac en paille qui se mue en objet esthétique et intemporel. Cette relecture est sublimée par un accessoire qui signe l’identité de la marque : le pochon, décliné à l’envi – laine, tissu, uni, coloré, zippé, noué… – et qui a une existence propre !

L’équipe
Muuñ

Soin & exigence

Les matières naturelles – paille, coton, laine, lin, cuir… – sélectionnées avec soin sont travaillées avec exigence par des femmes (et des hommes) qui collaborent au projet Muuñ. Cette association entre nobles matières et singulières compétences signe l’identité de la marque.

La paille
L’herbe à éléphants du Ghana offre une paille fine et résistante. Ce trésor végétal est récolté, séché et tressé sur place, dans la continuité d’un savoir-faire millénaire, par les femmes de la Nyariga Craft Society à Bolgatanga, dans le Haut-Ghana oriental.

Le cuir
Choisi pour sa souplesse, le cuir des créations de Muuñ est le résultat d’un tannage végétal qui confère à cette noble matière un grain, une mémoire de forme et une patine exceptionnels. Exceptionnels tout comme l’est le travail de l’Atelier Mamet & Varennes près de Saumur, dans l’Ouest de la France, à qui Muuñ confie la réalisation de ses créations en cuir.

La laine
Déclinée en tricots, la version hiver des sacs Muuñ emploie une laine de printemps récoltée, préparée et tricotée par des femmes du Caucase en Géorgie, réunies au sein de l’atelier artisanal Nutsa.

Le coton, le lin et la jute
Poids, élasticité, rigidité, souplesse, couleur… : le choix des tissus pour la confection des sacs en tissu et des pochons est lui aussi déterminant ! Muuñ privilégie les matières naturelles, comme le coton, le lin ou la jute. Et c’est à des personnes en situation de handicap travaillant à l’ISTA que la marque délègue la confection des pochons en tissu ou en lainage.