GÉNÈSE

En 2004, Audrey, alors interprète en langue japonaise et consultante pour des sociétés japonaises de mode en liaison avec l’Europe, décide de partir en voyage. Direction l’Afrique de l’Ouest pour une découverte de l’artisanat et des artisans au Sénégal et au Burkina-Faso. Mais c’est dans le Nord du Ghana, au coeur de la petite ville de Nyariga, que l’idée Muuñ prend racine.

L’ADN DE LA MARQUE
EST EN TRAIN DE NAÎTRE :
LA RÉINTERPRÉTATION
DU CABAS TRADITIONNEL.

Au hasard d’une balade, Audrey découvre le panier rond traditionnel ghanéen et fait une belle rencontre : Tahiru, un artisan passionné. Ce dernier cultive l’art du tressage traditionnel de la paille, lui explique son travail et lui confie son espoir que ses paniers soient un jour commercialisés en Europe à des prix justes et équitables. L’idée fait son chemin et une première collection de paniers en paille confidentielle est présentée. D’emblée, les modèles plaisent pour leur naturel, leur qualité et leur style.

Cependant, lancer une collection avec une production basée au Ghana réserve des surprises… Il faudra du temps et de l’énergie pour former la communauté de femmes ghanéennes aux codes du marché occidental et à la duplication standard des modèles (respect des mesures, des couleurs…), qui nécessitent l’apprentissage des notions de lecture et d’écriture. À chacun de ses voyages, Audrey rapporte de France des mètres-mesureurs en quantité !

Une coopérative gérée par Tahiru est créée pour structurer le travail de la communauté et rendre pérennes les relations entre la communauté et Muuñ. C’est ainsi qu’au coeur de Nyariga, le rêve de Tahiru qu’il partage désormais avec Audrey et toute une communauté de femmes, devient peu à peu réalité…

Les années ont passé, les belles rencontres se sont multipliées et la famille s’est agrandie.

MAROQUINIER, FILEUSES,
TRESSEUSES, ASSEMBLEUSES,
COUTURIÈRES…
ISSUS DU MONDE ENTIER
ONT REJOINT L’AVENTURE MUUÑ
ET PARTAGENT LES MÊMES
VALEURS :
LE RESPECT DES AUTRES
ET L’AMOUR DE LA MATIÈRE.

Entre l’Ouest de la France où la marque a installé son siège, non loin de ses partenaires (l’Atelier Mamet et l’ISTA de Saumur), le Ghana bien sûr, mais aussi la Géorgie (l’Atelier Nutsa), les liens tissés sont constants, bienveillants et inspirants.

NATUREL, STYLE ET QUALITÉ

Inspirée par le design scandinave et la recherche de l’épure japonaise, nourrie de ces influences cosmopolites et de ces belles rencontres, Muuñ réinterprète le traditionnel sac en paille qui se mue en objet esthétique et intemporel.

Cette relecture est sublimée par un accessoire qui signe l’identité de la marque : le pochon, décliné à l’envi – coloré, uni, noué… – et qui a une existence propre !

MUUÑ AIME JOUER AVEC TOUTES LES MATIÈRES POURVU QU’ELLES SOIENT NATURELLES : COTON, LAINE, LIN, CUIR, FEUTRE…

Chacune est sélectionnée avec soin et travaillée avec exigence par des femmes (et des hommes)qui collaborent au projet. Cette association entre nobles matières et singulières compétences signe l’identité de la marque.

LA PAILLE
L’herbe à éléphants du Ghana offre une paille fine et résistante. Ce trésor végétal est récolté, séché et tressé sur place, dans la continuité d’un savoir-faire millénaire, par les femmes de la Nyariga Craft Society à Bolgatanga, dans le Haut-Ghana oriental.

LE CUIR
Choisi pour sa souplesse, le cuir des créations de Muuñ est le résultat d’un tannage végétal qui confère à cette noble matière un grain, une mémoire de forme et une patine exceptionnels. Exceptionnels tout comme l’est le travail de l’Atelier Mamet & Varennes près de Saumur, dans l’Ouest de la France, à qui Muuñ confie la réalisation de ses créations en cuir.

Aujourd’hui, les sacs Muuñ sont distribués dans plus de 35 pays et plus de 300 magasins.

LA LAINE
Déclinée en tricots, la version hiver des sacs Muuñ emploie une laine de printemps récoltée, préparée et tricotée par des femmes du Caucase en Géorgie, réunies au sein de l’atelier artisanal Nutsa.

LE COTON, LE LIN ET LA JUTE
Poids, élasticité, rigidité, souplesse, couleur… : le choix des tissus pour la confection des sacs en tissu et des pochons est lui aussi déterminant ! Muuñ privilégie les matières naturelles, comme le coton, le lin ou la jute. Et c’est à des personnes en situation de handicap travaillant à l’ISTA de Saumur que la marque délègue la confection des pochons en tissu ou en lainage.